Ne laissez pas votre manque de répartie vous gâcher les vacances.

 

C’est le moment du bikini, des apéros prolongés, des soirées entre amis.

Les vacances, occasion idéale de détente, de lancement de vannes, de piques trempées dans l’eau de mer, de reproches larvés, de guerres froides et de commentaires amers bridés pendant toute l’année.

 

Takattak Mer

Parce que les vacances, c’est pouvoir enfin se lâcher et dire tout haut ce que l’on a retenu pendant 11 mois. C’est déguiser en éloge la moquerie qui est restée coincée derrière nos lèvres depuis l’automne, c’est se cacher derrière le troisième verre pour oser critiquer l’attitude pénible de notre conjoint, désastreuse de nos amis, consternante de nos enfants et que dire de nos parents !

Pendant l’été, les langues se délient. Et s’il est plaisant de vanner à tout va, il est plus désagréable de subir les remarques à jet continu de Greg qui se croit drôle de chambrer la petite cousine geignarde, la belle-mère pot-de colle, l’amoureux rougeaud de la plage tout au long de la journée.

Ok, Greg, c’était drôle 5 minutes.

 

Greg

 

 

 

Un exemple de ce que vous risquez de vous prendre cet été ?

 

–       Oh, elle a bien profité du cassoulet pendant l’hiver. Elle a des cuisses en confit d’oie.

–       Le bikini, ça ne va pas a tout le monde, hein… Hein ?

–       Alors chez toi tu peux râler comme tu veux, mais ici on vit en communauté. L’an prochain tu feras comme le reste de l’année, tu resteras seule.

–       Même pour des amourettes de vacances, les garçons sont exigeants, tu sais ?

–       Toi, tu bois un verre et on peut te faire dire n’importe quoi.

–       Je croyais que ton sale caractère était en vacances aussi.

 

Non, Greg ne va pas vous pourrir vos vacances. Au début, les autres ont ricané aussi quand il piquait le voisinage. Maintenant il est simplement lourd.

 

Vous vous réveillez tous les jours de votre sieste au soleil avec un plan d’enfer, diabolique à souhait : lui clouer le bec.

Malheureusement, ce n’est pas à votre portée, pensez-vous.

Vous êtes timide, introverti, vous n’avez aucune imagination, ou pire, vous êtes simplement gentil : vous ne voulez pas blesser et mettre en péril l’ambiance du groupe.

Quel tiraillement !

 

La nuit, quand vous vous prenez pour un super héros et que personne n’est là pour douter de vos pouvoirs, vous lui enfoncez la tête dans la cuvette des toilettes pour une remarque sur la salade pas fraîche. Vous le balancez de la falaise pour une énième pique sur vos abdos absents. Mais lorsque la réalité vous place face au vanneur en série, vos muscles vous lâchent et il ne vous reste que votre souffle pour soupirer d’agacement.

 

Un petit coup de main ?

 

Pirouette, autodérision, insolence, compliment et vérité, voilà vos armes des jours à venir.

Entraînez-vous en visitant le site www.takattak.com

 

Illustration 

 

– Ça ne m’étonne pas que tes collègues te fuient, tu es vraiment barbant.

Flèche jaune – Et encore, tu ne m’as pas vu avant le café du matin. (Autodérision)

 

– Bon on dirait que la cuisine c’est pas ton fort

Flèche bleue– Toi tu es un vrai cordon bleu. Tu pourrais nous montrer tes talents, demain ? (Compliment)

 

– Le maillot de l’an passé, il te boudine un peu maintenant.

Flèche rouge– J’essaie de ressembler à ta femme. Mais c’est pas gagné. Encore quelques kilos. (Insolence et pas très élégant, surtout si la femme en question est une copine)

 

– En fait, tu n’as aucun sens de l’initiative, tu te laisses porter par les autres.

Flèche mauvre– Oui, tu vois, c’est pour ça que je mange léger. (Pirouette)

 

– Ah ça, quand on n’arrive pas à étaler sa crème solaire correctement, on ressemble à un homard.

Flèche verte– Et ça fait un mal de chien, le homard. (Vérité)

 

On continue et on complique ?

 

– T’es même pas fichu de suivre les coordonnées GPS

Flèche jaune– Je suis le cornichon de l’orientation (Autodérision et Alexandrin)

 

 

– Oh ça va, c’est pas parce que t’es vieille que tu peux pas te mettre en maillot !

Flèche rouge– L’âge est au maillot ce que la délicatesse est aux idiots. Eddy Barclay (Fausse citation et Insolence)

 

– Tu peux secouer tes affaires sans m’envoyer du sable partout ?

Flèche mauvre– Quelques grains de sable

Sur ton beau corps allongé

Jeunesse retrouvée

(Haïku et Pirouette)

 

 

– Ah ! Ta tronche quand tu sors de l’eau !

Flèche verte– Méfiez-vous de la tronche qui sort (Autodérision et Faux proverbe)

 

– Tu n’as jamais appris à nager, en fait ?

Flèche bleue– Et je le regrette (Vérité et Rime)

 

Nul besoin d’être cruel pour faire taire un piqueur virulent. Un peu d’humour, beaucoup de maitrise de ses émotions, une grosse respiration, aucune justification, et vos vacances seront sauvées.

 

Souhaitons-le : Greg sera calmé.

 

* Toutes mes excuses à tous les Greg charmants, tolérants, non piquants qui vont se prendre les railleries de leurs ennemis intimes tout l’été à cause de cet article. Puissent-ils répondre par une pirouette légère dont je les prie de me donner le résultat.

 

Geneviève

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *