Un coaching en prise de parole, comment est-ce que ça se passe ?

On hésite souvent à faire appel à un coach pour quoi que ce soit : trop cher, trop risqué, peut-être inutile, et puis, en ce qui concerne la prise de parole en public,  on peut sûrement se débrouiller sans aide, après tout, parler, on le fait bien seul·e depuis longtemps.

Et pourtant quelques séances de coaching peuvent faire une sacrée différence quand vous prenez la parole en public, que vous animez une réunion, que vous devez motiver une équipe, passer un examen oral ou un entretien d’embauche.

Vous hésitez encore ?

Voici les questions que vous vous posez peut-être avant de sauter le pas. Si vous en avez d’autres, écrivez-les en commentaire, nous y répondrons rapidement.

Quel bénéfice est-ce que je vais en tirer ?

  • Une aptitude à convaincre avec une communication adaptée à vos interlocuteurs
  • Une capacité à vous exprimer comme si vous improvisiez
  • Une aisance en public, quelles que soient les circonstances, sans stress
  • Une communication plus fluide avec vos collaborateurs
  • De la confiance en vous, et en plus,  qui se voit à travers vos paroles et votre attitude
  • Et d’après ceux et celles qui ont suivi un coaching en prise de parole : une énorme différence sur le long terme.

Est-ce que c’est cher ?

Tout dépend de la durée du coaching et de l’énergie que vous y mettez. S’il ne vous faut que quelques séances ou si vous en désirez beaucoup, si nous devons ou pas nous déplacer. Parlons-en, à travers le formulaire de contact. Souvent nous entrerons en communication par téléphone avant de commencer.

Est-ce que c’est difficile ou stressant ?

On vous dit la vérité : c’est une partie de plaisir, on rit beaucoup aussi. Nous n’allons pas vous stresser au moment précis où vous avez besoin d’un coup de main. Par contre oui, il va falloir travailler.

Est-ce que c’est utile si je suis déjà à l’aise ?

On peut être à l’aise en public mais avoir une communication opaque ou trop dense. Être à l’aise n’est pas une fin en soi. Mais motiver, fédérer, captiver, convaincre, si.  Mais si vous êtes à l’aise,  c’est déjà un très bon début.

Et au contraire, si je suis hyper timide, est-ce possible ?

Bien sûr. Une fois les premières secondes passées, vous allez voir comme vous serez content·e d’être là.

Est-ce que je peux venir accompagné ?

Sérieusement, c’est mieux de venir seul·e, en face à face avec la personne qui vous coache. Le contact s’établira plus facilement et les résultats seront plus rapides.

Est-ce qu’on est filmé ?

Oui, mais pas toujours. Les vidéos sont effacées à la toute fin des séances. Mais vous pouvez demander à les conserver. Tout ce qui se passe en séance est confidentiel.

Ça va prendre combien de temps avant de voir les résultats ?

Tout dépend de l’énergie que vous mettrez pour atteindre votre objectif. Vous verrez déjà une belle différence après une première séance.  Mais comptez minimum 5 séances pour que les apprentissages soient ancrés.

Est-ce qu’on a du travail à effectuer entre les séances ?

Le travail que nous faisons en séance est important mais ce que vous préparez en dehors des séances est encore plus important.

Ah justement, les séances durent combien de temps ?

Minimum 2 h30 de travail intense. Oui c’est épuisant, mais vous en sortirez ravi·e.

Est-ce que je dois apporter quelque chose ?

Si vous le désirez nous pouvons travailler sur vos présentations, avec ou sans PPT

J’ai une présentation en public dans 3 jours. C’est trop tard ?

Oui et non. Nous avons des formules de « rapide coaching » pour les urgences. Mais après, revenez pour effectuer un travail en profondeur.

En résumé : c’est du boulot, mais du boulot enthousiasmant. Et croyez-le ou pas, avec 25 ans d’expérience, je peux vous le dire : comme pour le permis de conduire, si vous vous entrainez vraiment, vous pouvez devenir un excellent orateur ou une fabuleuse oratrice !

Bon alors, je vous appelle ?

À tout de suite !

Contact

 

Mais qu’est-ce que je dois faire de mes mains ?

 

Dès que vous prenez la parole, vous vous demandez ce que vous aller faire de vos mains ?

Voici un petit truc sympa pour régler ce souci une fois pour toutes, en 10 minutes. C’est un exercice tout droit sorti du livre « 97 exercices pour prendre la parole, n’importe où n’importe quand et avec (presque) n’importe qui », écrit en duo avec l’incroyable Chilina Hills, et paru aux éditions Eyrolles :

C’est cadeau. Mais il ne suffit pas de lire pour que ça fonctionne, jouez-le à fond ! Résultat garanti !

Exercice 13 – Le pantomime 

Avertissement : risque de fou rire, tout seul.

Durée : 10 minutes de pur bonheur.

Matériel : vos mains. Les deux.

Objectif : joindre le geste à la parole, enfin !

 

Illustration : Leslie Plée

Le pantomime est un acteur qui ne s’exprime que par le geste, la mimique. C’est dans sa peau que vous allez vous glisser pour cet exercice.

Choisissez un texte sur Wikipédia.

De notre côté, nous avons sélectionné « Tri des déchets » (mais « Escargot » ou « Carotte » feront l’affaire) et voici sur quoi nous tombons : 

« Le tri des déchets et la collecte sélective sont des actions consistant à séparer et récupérer les déchets selon leur nature, à la source, pour éviter les contacts et les souillures. Ceci permet de leur donner une “seconde vie”, le plus souvent par le réemploi et le recyclage évitant ainsi leur simple destruction par incinération ou abandon en décharge et, par conséquent, de réduire l’empreinte écologique. »

L’exercice consiste à lire le texte à voix haute, tout en le mimant. Mais pas mimer un peu, allez-y gaiement. Presque mot par mot, ne mimez pas uniquement l’idée globale.

Commençons par « tri », où vous pouvez montrer un geste de séparation. Nous vous laissons imaginer comment mimer « déchet ». Continuons avec « collecte », puis « sélective ».

C’est grotesque et ça ne veut rien dire ? C’est exactement ce que nous voulons.

Et n’oubliez pas que vous êtes seul devant l’écran. Ne faites pas ça lors d’une présentation solennelle.

Levez-vous maintenant et continuez à lire et à mimer au moins cinq lignes.

Vous allez voir que votre corps commence à prendre de la place. Détachez bien les bras du tronc, faites des gestes de plus en plus amples, placez vos pieds dans le sol, suffisamment écartés pour que ce soit confortable et continuez à mimer, tout en parlant.

97 exercices pour prendre la parole, c’est ici :